Rédaction : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


L'avortement est un sujet toujours sensible.

Il est normal d'être un peu ou beaucoup stressée lorsque vous avez pris la décision de passer à l'acte.

Ce stress peut être dû à plusieurs raisons qui auront des répercussions plus tard en fonction de votre personnalité.

Comment gérer son stress avant un avortement ?

Puisqu'il vaut mieux prévenir que guérir, il est important de comprendre le problème tout ayant une idée de comment le gérer.

Découvrez ici quelques astuces toutes simples afin de mieux vivre votre décision.

L’avortement, un sujet déclencheur de stress

De nombreuses études qui suivent les femmes du début à la fin de leur avortement montrent que les symptômes de dépression, d’anxiété et de stress sont plus importants avant l'avortement qu’après celui-ci.

À plus d'une raison, la peur de l’inconnu est à l’origine de la hausse des niveaux d'hormones liées au stress comme l'ACTH dans l’organisme.

La peur du regard des autres peut aussi vous stresser.

Même si vous n’avez jamais remis en question le principe moral lié à l’avortement auparavant, vous commencez à penser différemment lorsqu’il s’agit de votre propre corps.

Si vous avez pris la décision de pratiquer une IVG, qu’elle soit chirurgicale ou médicamenteuse, il est normal que vous soyez en proie à de nombreux questionnements.

En dehors des considérations éthiques liées à la société, à la religion, etc., vous pouvez ressentir de l’anxiété par rapport au fait d’avoir mal après une action invasive ou de prendre des médicaments dont les effets secondaires sont assez effrayants.

Afin d'éviter que cette expérience devienne un traumatisme dont il sera difficile de vous débarrasser, trouvez toute l'aide possible.

En savoir plus sur la procédure

Il est important de ne pas gérer une décision pareille toute seule.

Adressez-vous à votre gynécologue ou contactez SOS grossesse.

Prenez le temps de vous renseigner sur le déroulement de l’IVG en fonction de la méthode : la durée, le temps de récupération et les complications qui peuvent survenir.

Plus vous en savez, moins vous en aurez peur.

Votre cerveau saura à quoi s’attendre, ce qui permet de mieux gérer les taux d’hormones liées au stress.

Trouvez des moyens de vous relaxer afin que votre corps apprenne à accepter plus facilement la fluctuation hormonale ou l’introduction d’éléments étrangers dans votre organisme.

Pensez à autre chose

Même si vous avez l’impression que votre vie est en pause sur le moment, menez des activités que vous aimez et qui vous empêcheront de penser à vos peurs.

Si vous êtes en couple et que vous faites votre IVG en accord avec votre partenaire, prenez le temps de discuter avec lui de vos sentiments.

Mettez un point d’honneur à prendre soin de vous.

Si vous n’êtes pas au travail, organisez-vous pour dîner en amoureux et faire des sorties.

Dans le cas où vous êtes seule, vous pouvez pratiquer de la méditation par la respiration afin d'apaiser votre esprit.

C'est la meilleure des solutions pour venir à bout de votre stress.

Pour ce faire, il existe sur internet divers exercices visant à purifier votre corps et votre âme.

Ne vous privez pas de ces bienfaits.

Pratiquez de la relaxation

Si malgré tout le soin que vous apportez à votre personne, vous vous sentez toujours en proie à l’anxiété ou à des crises de paniques, les exercices de respiration sont un bon moyen de passer outre.

C’est une option extrêmement simple, efficace et pratique pour soulager et inverser votre réaction au stress, en réduisant les effets négatifs.

Il existe plusieurs types d’exercices respiratoires à essayer, chacun ayant ses propres bénéfices.

La respiration profonde par exemple est une technique de relaxation simple, mais puissante.

Elle est facile à apprendre (en quelques minutes) afin de maîtriser rapidement votre niveau de stress.

C’est la pierre angulaire de nombreuses autres pratiques de relaxation et elle peut être combinée à l’aromathérapie et à la musique.


Lire aussi :

Comment gérer son stress avant son anniversaire ?

Comment gérer son stress avant un combat de boxe ou MMA ?

Catégorie : Grossesse