Rédaction : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


Le stress est a priori une réaction émotionnelle et physique naturelle et passagère du corps par rapport à une situation périlleuse.

Toutefois, sous sa forme excessive et chronique, il constitue une pathologie à l’origine de multiples désagréments chez les individus qui en souffrent nécessitant pour certains une prise en charge médicale.

Pour ne pas en arriver là, voici des conseils pour gérer naturellement son stress.

Comment gérer son stress naturellement sans médicament ?

Comprendre le stress

À l’inverse du bon stress qui est une réaction réflexe, le stress chronique est une anomalie qui est considérée comme une pathologie.

Causes

Les causes du stress sont variées.

Chez l’enfant, le stress peut avoir pour sources :

  • l’exposition à des situations de violence,
  • des abus,
  • des conflits, etc.

Pour l’adulte, elles peuvent résulter de circonstances liées au travail, l’anxiété ou la dépression.

Le tabagisme, l’usage de stupéfiants, l’alcoolisme, le manque de sommeil peuvent aussi être des sources de stress.

Toutes ces causes sont le plus souvent révélatrices d’un état anxieux préexistant.

Manifestations

Le stress pathologique s’exprime de plusieurs manières.

  • Manifestations physiques (troubles digestifs, perte d’appétit, fatigue, contractures musculaires, troubles du sommeil, etc.).
  • Manifestations émotionnelles (irritabilité, mélancolie, perte de désir sexuel, tristesse, etc.).
  • Manifestations comportementales (tendance à l’isolement, boulimie, anorexie, difficultés relationnelles, confusion, comportements addictifs, etc.).

Ces symptômes se manifestent rarement ensemble.

Ils s’expriment différemment suivant les individus.

Conséquences

Lorsqu’il dure dans le temps sans être pris en charge, le stress peut être la cause de nombreux problèmes de santé.

Sur le plan cardiaque, le sujet atteint peut subir des atteintes vasculaires cérébrales.

Le stress provoque aussi des atteintes dermatologiques, augmente le risque de certaines maladies chroniques (hypertension artérielle, asthme, etc.) et entraîne chez certains sujets un état dépressif.

Cinq conseils pour gérer son stress sans médicaments

Une intervention précoce par des méthodes naturelles peut permettre de vaincre le stress.

La marche

Faire une marche d’au moins dix minutes peut avoir un effet bénéfique sur le patient sujet à des crises de stress.

En effet, le fait de se promener dans un parc ou un tout autre espace vert va dans un premier temps permettre de se vider la tête en contemplant la nature.

Ensuite, la marche va booster la production d’endorphine, une hormone apaisante qui va atténuer les effets des hormones du stress.

La visualisation

Elle consiste pour le sujet en proie au stress à provoquer une réaction de détente à son profit.

Presque assimilable à l’autohypnose, la personne va se mettre dans une situation confortable (peu importe le lieu) et s’imaginer dans une situation agréable : sur une plage ou entrain de déguster sa friandise favorite par exemple.

La musique

Au quotidien, la musique peut être un moyen efficace pour contrôler son état de stress.

Outre la musique classique dont les effets apaisants sont connus de longue date, écouter la musique qu’on aime procure aussi les mêmes sensations, car cela entraîne la sécrétion par l’organisme de la dopamine un neurotransmetteur responsable des sensations de plaisir.

L’aromathérapie

Des huiles essentielles ont aussi prouvé leur efficacité dans le cadre de la prise en charge du stress.

Il s’agit notamment des huiles essentielles :

  • de lavande fine (apaisante, elle facilite et améliore le sommeil) ;
  • de néroli (efficace contre les insomnies) ;
  • d’ylang-ylang (calme les palpitations et les crises d’angoisse).

Ces huiles sont à utiliser avec un diffuseur, en spray ou en massage.

La réflexologie plantaire

Utilisée en médecine traditionnelle chinoise, la réflexologie plantaire consiste à masser les pieds par des pressions sur des zones de réflexe de la voûte plantaire.

Cette pratique a l’avantage d’harmoniser les énergies, de décontracter les muscles.

Il faut quand même compter au moins trois séances pour obtenir les premiers résultats.

Pour finir, ces techniques seront d’autant plus efficaces en les associant à une bonne respiration.

En effet, bien respirer en situation de stress va agir sur le nerf vague entraînant un ralentissement du rythme cardiaque et une détente musculaire.


Lire aussi :

Comment gérer son stress la nuit pendant le sommeil (cauchemar, insomnie) ?

Comment gérer son stress pendant l’allaitement ?

Catégorie : Médicament