Rédaction : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


Donner la vie est un acte noble qui s’avère néanmoins stressant pour la future mère.

De la joie de porter son bébé à la peur de l’accouchement, la femme enceinte est prise dans un parfait dilemme.

Comment se préparer à l’accouchement ? Comment faire face à ce stress prénatal ?

Comment gérer son stress avant l’accouchement ?

L’accouchement, une expérience physique à haute portée émotionnelle

L’accouchement, encore appelé parturition, est le fait pour une femme enceinte de donner naissance à un enfant.

C’est la merveilleuse expérience qui rend possible la rencontre tant attendue entre mère et enfant.

Il existe deux modes d’accouchement : celui par voie basse et celui par césarienne.

La première forme consiste à l'expulsion du fœtus par la voie vaginale, tandis que l'accouchement par césarienne se fait par une intervention chirurgicale.

De façon générale, l'accouchement se déroule en trois étapes.

On distingue la dilatation du col de l’utérus se traduisant par des contractions au niveau de l'appareil génital de la femme.

S'ensuit l’expulsion du fœtus par voie vaginale.

Enfin vient l’étape de la délivrance qui consiste à l’expulsion du placenta hors de l’utérus.

Par ailleurs, l'accouchement est dit normal quand il intervient entre le 8ᵉ et le 9ᵉ mois de la grossesse.

Par contre, il est dit prématuré lorsqu’il intervient avant cette période.

Il est qualifié de tardif lorsque la grossesse dépasse le cap du 9ᵉ mois.

Le stress avant l'enfantement est une réaction légitime, surtout lors d'une première grossesse.

Cela exige de la future mère une adaptation rapide.

La peur de la douleur, les crises de panique ou la peur de ne pas être à la hauteur sont autant de questionnements qui nourrissent l’état de stress de la future maman.

Une mauvaise gestion de cet état psychologique peut s’avérer dangereuse aussi bien pour elle que pour le bébé.

Cela peut affecter le déroulement normal de la grossesse ou déclencher l’accouchement avant le terme requis.

On peut également enregistrer des modifications dans la croissance de l'enfant.

Au regard de tous ces facteurs, il serait judicieux de suivre des cours de préparation physique et psychologique avant l’accouchement.

Entre peur et appréhension, comment aborder en toute confiance le moment fatidique de l’accouchement ?

Astuces pour vaincre le stress de l’accouchement

La première étape pour gérer son stress avant l’accouchement est de se confier à un professionnel et d’extérioriser ses craintes.

À cet effet, la future mère peut se rapprocher de son gynécologue, de la sage-femme ou encore d'un psychologue afin de lui exprimer ses appréhensions.

Elle peut aussi prendre part à des cours de préparation à l’accouchement.

Ce sont en effet des moments de partage de connaissances entre plusieurs femmes enceintes en vue de désacraliser l'enfantement.

Ces cours représentent un canal d’échange avec les spécialistes de la santé sur les étapes de l’accouchement.

Lors des séances, des exercices de préparation vous seront enseignés afin de prévenir le stress prénatal.

On a par exemple les exercices de respiration synchronique qui permettent de mieux aborder les contractions.

Ces techniques seront particulièrement utiles lorsque la phase du « travail » débutera à domicile.

On distingue également les exercices de massage du plexus en vue de contrôler ses émotions.

Le repos et la détente constituent aussi des solutions pour lâcher prise pendant la grossesse.

Retenez pour finir que le plus important pour la femme enceinte est d’accepter sa peur de l’accouchement.

Toutefois, en cas de stress, les exercices de respiration constituent le meilleur moyen pour se détendre.

Cela permet de baisser le rythme cardiaque et de retrouver un état de sérénité.

Si vous avez donc des craintes pendant votre grossesse, n'hésitez pas à vous confier à un professionnel de la santé.

Ce dernier saura vous prodiguer les meilleurs conseils pour traverser cette période.


Lire aussi :

Comment gérer son stress avant et après un tatouage ?

Comment gérer son stress avant la rentrée à la fac ?

Catégorie : Grossesse