Rédaction : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


À notre époque où il y a beaucoup de maladies très graves, il est tout à fait normal de s’inquiéter pour sa santé.

Pour ce faire, certaines personnes n’hésitent pas à faire des bilans de santé pour prévenir les maladies.

Il existe aussi une catégorie de personnes qui sont assez pessimistes sur leur état de santé et se croient toujours atteintes d’une maladie grave.

Ce sont les hypocondriaques.

Quels sont les facteurs pouvant être à l’origine ce trouble ?

Quels sont les traitements qui sont disponibles ?

Comment arrêter d’être hypocondriaque (peur de tomber malade) ?

Hypochondrie : quelle est l’origine du problème ?

Les hypocondriaques ont la certitude de souffrir d’un mal grave après l’apparition de signes physiques insignifiants.

La crise étant constante, ils cherchent par tous les moyens à se rassurer qu’ils ne souffrent de rien.

Cependant, même lorsque les consultations ne révèlent rien, ils continuent toujours de chercher.

Ils sont très informés dans le domaine de la santé et connaissent les symptômes de plusieurs maladies.

Ils font une fixation sur ceux-ci et dès qu’il y a un signe qui s’apparente à l’un de ses symptômes, c’est un déclic.

Le sida, le cancer, les maladies cardiovasculaires, etc., voilà un ensemble de maladies mortelles que les hypocondriaques sont persuadés d’avoir.

Devient-on hypocondriaque du jour au lendemain ?

Les tests effectués sur le peu de personnes traités montrent que les victimes ont à un moment vécu une situation difficile.

La mort d’un parent de suite d’un cancer ou une longue période de maladie par le sujet hypocondriaque sont de potentiels facteurs possibles du déclenchement du trouble.

Par ailleurs, ces facteurs représentent beaucoup de risque à une personne qui présente un stress chronique.

Quels sont les traitements possibles pour vaincre l’hypocondrie ?

L’hypocondrie peut être traitée avec les médicaments avec l’aide d’un spécialiste du domaine.

Les médicaments vont permettre de réduire les symptômes de la maladie.

Les antidépresseurs et les médicaments anxiolytiques sont fortement connus pour cela.

Ces médicaments ne faisant qu’atténuer le mal, il est fortement conseillé de se diriger vers les psychologues ou psychothérapeutes.

Ceux-ci seront chargés de connaître la cause exacte du problème grâce à des échanges.

Le stress étant un facteur important du mal, des activités tournées vers la gestion du stress sont recommandées.

Le sujet peut s’occuper à faire des activités de relaxation comme le sport et la méditation.

Ces activités permettent d’évacuer pour un temps de sa tête, les maladies qu’ils s’imaginent.

Des exercices de respiration permettent aussi de gérer le stress, et donc réduire le risque d’hypocondrie.

Les exercices de respiration pouvant être appliqués pour gérer son stress sont la respiration thoracique, la respiration abdominale et la détente express.

La respiration thoracique consiste à lever les bras à la hauteur de la poitrine et par la suite inspirer et expirer.

Dans l’optique de vider la poitrine, cette opération exige que les bras et l’avant-bras forment un angle droit.

L’application de la respiration abdominale demande de gonfler l’abdomen lorsqu’on inspire et l’effet contraire lorsqu’on expire.

Il faut veiller à maintenir sa main sur son ventre.

Le dernier exercice de respiration permet d’avoir un corps détendu.

C’est pour cela que le menton, l’abdomen et les épaules sont pris en compte.

Chaque partie devra se charger de détendre des zones bien précises.

Les maladies imaginaires font partie du quotidien des hypocondriaques.

Ce sentiment d’être toujours atteint d’une maladie prend sa source d’un évènement tragique auquel le stress réagit de façon chronique.

Il est donc question du stress et la meilleure manière de le traiter est la respiration.

Les exercices de respirations sont donc à maîtriser pour éviter ce trouble.

Ces exercices permettront de calmer rapidement notre anxiété face à des situations imprévues, car on peut les faire sur-le-champ sans la consultation d’un médecin.


Lire aussi :

Comment arrêter de stresser tout le temps pour tout et rien?

Comment arrêter d’être triste et de pleurer pour rien ?

Catégorie : Phobies