Rédaction : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


Le cœur est un organe pulsatile, musculaire à l’apparence creuse qui a pour rôle fondamental de réguler la circulation sanguine.

Cette fonction qui est sienne lui offre le privilège d’être connecté à toutes les autres parties du corps.

En tant que tel, il est fréquent de constater que des anomalies au niveau d’autres entités déteignent sur le fonctionnement normal du cœur.

Stress, palpitations et angoisses : comment calmer son coeur ?

Voici quelques solutions pour calmer son cœur face aux situations stressantes.

Qu’est-ce que les palpitations cardiaques ?

Quand dit-on qu’une personne a des palpitations cardiaques ?

On dit qu’une personne a des palpitations cardiaques lorsque le rythme normal auquel bat le cœur de cette personne est troublé.

Cette anormalité se traduit par des battements de cœur irréguliers, désordonnés voire pénibles.

En effet, la fréquence normale de 60 à 100 battements chaque minute peut passer à 100 et plus lors des palpitations.

Dans d'autres cas, cette fréquence moyenne par minute se retrouve en dessous des 60 battements.

Ceci révèle qu’il existe deux types de palpitations cardiaques : l’extrasystole (en dessous de la normale) et la tachycardie (au-dessus de la normale).

La personne qui a des palpitations cardiaques ressent comme un coup à l’intérieur de sa poitrine.

Elle perçoit fortement les battements de son cœur jusqu’au niveau des oreilles en passant par la gorge.

Comment le stress et les angoisses peuvent conduire aux palpitations cardiaques ?

Lorsqu’on est angoissé ou stressé, l’adrénaline est sécrétée par les glandes surrénales sous commande de l’hypothalamus.

Cette hormone stimulante concourt à l’hyperactivité de toutes les composantes du corps dont le cœur.

La forte activité de cet organe étant exclusivement perceptible à travers ses battements, il s'ensuit leur accélération ou régression.

On parle dès lors de palpitations cardiaques.

quelques solutions pour calmer son cœur

La méthode de cohérence cardiaque

C’est la méthode la plus prisée pour réduire les palpitations et stabiliser le rythme cardiaque.

Elle consiste en la pratique d’exercices de contrôle de la respiration.

On y fait recours dès qu’on remarque l’accélération ou la régression des battements du cœur.

L’efficacité de cette méthode réside dans sa capacité à aider le patient à prendre le contrôle de son système nerveux.

Celui-ci étant lié à la modification du rythme cardiaque, son contrôle offre la possibilité de le réguler.

La pratique de la respiration permet alors de synchroniser les battements du cœur sur le rythme respiratoire.

Les trois étapes qui constituent le processus de contrôle respiratoire sont :

  • L’inspiration profonde par le nez suivi du gonflement du ventre pendant cinq secondes
  • L’expiration progressive avec sifflement par la bouche pendant cinq secondes
  • La répétition de ces deux exercices jusqu’à constatation de changement.

Il existe néanmoins des méthodes moins naturelles que celle de la cohérence cardiaque.

La méthode médicamenteuse

En fonction du degré d’irrégularités des battements du cœur et de la cause de ces dernières, on peut opter pour des médicaments.

Il s’agit généralement de bêtabloquants éléments principaux des traitements de correction de l’arythmie.

Cependant, le cœur étant un organe très sensible les traitements arythmiques doivent forcément être prescrits par un médecin, cardiologue de préférence.

La méthode de la radio fréquence

Il s’agit d’une méthode qui repose sur le principe de la destruction du foyer cardiaque qui cause les palpitations observées.

Elle consiste à faire passer pendant quelques minutes du courant électrique de voltage contrôlé par radiofréquence dans les oreillettes du cœur.

La pratique de cette intervention a pour but de détruire la zone du cœur dont la défaillance est à l’origine des palpitations.

C’est une méthode extrême à laquelle on fait recours lorsque toutes les autres méthodes naturelles et médicamenteuses n’ont pas fonctionné.

L’opération se fait sous anesthésie générale ou locale, dure 2 à 4 heures et nécessite l’intervention de médecins spécialistes dont le chirurgien et le cardiologue.

Il faut retenir que la pratique de la respiration pour le compte de la cohérence cardiaque est la meilleure des méthodes.

Elle permet de réduire instantanément le stress, cause majeure des palpitations cardiaques.


Lire aussi :

Stress et vitiligo : comment favoriser sa guérison ?

Stress psychique chronique : comment reposer son esprit ?

Catégorie : Crise d'angoisse