Rédaction : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


La venue d’un enfant dans un foyer est un vrai bouleversement.

Devenir mère est pour certaines femmes une étape difficile qui engendre de l’anxiété et du stress.

Vu que selon son intensité le stress peut entraîner des conséquences pour votre bébé, il est important de savoir comment faire pour ne pas le lui transmettre.

Comment faire pour ne pas communiquer son stress à son bébé ?

Voici quelques astuces qui pourraient vous aider.

Le stress durant la grossesse

Le stress chez la femme enceinte peut se manifester par divers symptômes physiques et affectifs que vous pouvez identifier facilement.

Il s'agit entre autres de :

  • l'insomnie,
  • les problèmes digestifs,
  • les sautes d’humeur,
  • la baisse d’énergie,
  • l'angoisse,
  • la nervosité,
  • le manque d’appétit,
  • les cauchemars, etc.

Si ses symptômes chez une femme enceinte peuvent sembler anodins, ils peuvent cacher un malaise plus profond.

Or, plusieurs études ont montré qu’une mère anxieuse peut avoir un enfant qui souffrira de certaines pathologies.

Le cortisol est une hormone produite lorsqu’une personne est stressée, et il est prouvé qu’elle peut se transmettre au bébé.

Toutefois, pour que le développement de l’enfant soit affecté, le taux de cortisol chez la mère doit être très élevé.

Dans ce cas, il peut entraîner des conséquences comme :

  • la prématurité,
  • une fausse couche,
  • un faible poids de l’enfant à la naissance,
  • des complications à la naissance, etc.

Certaines conséquences vont même suivre l’enfant pendant toute sa vie.

Devant cette évidence, il est important pour la mère de préserver sa santé à tout prix.

Gérer votre stress pour ne pas le transmettre à votre bébé

Bien que la gestion du stress ne soit pas évidente au cours de la gestation, certains comportements permettent de limiter les effets.

Par ailleurs, il faut bien comprendre que le stress dont il est question ici est celui lié à certaines circonstances exceptionnelles telles que le chômage, le deuil, un accident, les problèmes conjugaux.

Le premier conseil est évidemment d’avoir une bonne hygiène de vie.

Éviter le tabac et toutes les drogues, avoir une alimentation équilibrée et faire de l’exercice dans la mesure du possible est autant de moyens simples de rester en bonne santé.

Par ailleurs, lorsque vous êtes enceinte, il est très important de ne pas vous renfermer.

Pour la santé de votre enfant, vous devez parler de ce qui vous arrive à quelqu’un.

Il peut s’agir de votre conjoint, d’un membre de votre famille, d’une amie ou d’un médecin.

La communication avec l’entourage est très importante.

Évoquez vos angoisses avec votre médecin lors de vos visites prénatales.

Il sera en mesure de vous conseiller et si besoin est, de vous prescrire un traitement médical. L’automédication est à bannir à tout prix.

Enfin, sachez qu’il n’est pas question de vous affoler dès que vous avez la moindre contrariété.

L'idéal est de vous relaxer pour lâcher prise.

Faire une pause et respirer

Durant les cours de préparation à l’accouchement, l’accent est souvent mis sur les exercices de respiration.

En effet, la respiration est très importante pour la femme enceinte.

C’est grâce à elle que les échanges mère/enfant se font.

Le stress déséquilibre le système respiratoire (angoisse, crise d’hystérie, de panique, impression de suffocation, etc.) Pour le combattre efficacement au quotidien, il vous est conseillé de respirer.

Ce n’est pas à prendre à la légère car le fait de prendre plusieurs grandes inspirations et relâcher l’air contenu dans vos poumons va vous aider à vous dégager l’esprit et à lâcher prise sur les problèmes quotidiens.

Ainsi en plus d’une bonne hygiène de vie, il est recommandé d’éviter toute situation de stress et d’énervement.

Reposez-vous autant que possible.

Prenez le temps de faire vos activités en restant concentrée sur votre respiration abdominale.

Il se peut même qu’en faisant des exercices de respiration, vous sentiez votre bébé réagir.

Quoi qu’il en soit, devant chaque risque de stress, fermez juste les yeux et respirez un grand coup.

Vous vous sentirez ragaillardie.


Lire aussi :

Comment faire pour être plus sociable avec les filles ?

Comment faire pour ne pas être timide au lit ?

Catégorie : Grossesse