Rédaction : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble neurobiologique qui provoque une inconstance dans l’attention.

La personne atteinte souffre d’impulsivité et d’hyperactivité.

Le TDAH n’est pas une maladie, car elle n’a pas d’origine biologique.

TDAH adulte : comment gérer un trouble du déficit de l’attention ?

C’est un désordre neurologique qui peut être aggravé par des facteurs psychosociaux.

Il peut également être héréditaire.

Il existe de nombreuses méthodes qui permettent de gérer le TDAH.

Causes, symptômes et conséquences du TDAH adulte

Ce problème de santé peut avoir plusieurs origines, présenter de nombreux symptômes et avoir plusieurs conséquences dans la vie d’un homme.

Les causes

En dehors des causes génétiques, il peut être provoqué par une atteinte neurologique à la naissance.

D’autres facteurs exogènes peuvent aussi en être la cause.

À l’instar de ces derniers, on a :

  • le mauvais suivi de la grossesse (alcool, tabac, consommation de médicaments non autorisés, diabète gestationnel, déficit de vitamine B9, etc.),
  • une naissance prématurée ou un faible poids à la naissance,
  • des problèmes psychologiques (absence de repères, départ d’un parent, conflit des parents, etc.),
  • et le fait d’habiter dans un environnement non favorable (consommation excessive d’aliments industriels, consommation de sucrerie, carence en oméga 3, etc.).

Dans votre enfance, si vous avez été exposé aux phtalates ou pesticides ou si vous avez consommé exagérément du colorant alimentaire, vous risquez de développer ce trouble.

Les symptômes

Les symptômes du TDAH se manifestent depuis l’enfance et peuvent perdurer à l’âge adulte.

Ils se manifestent par des difficultés à se concentrer avec de nombreuses idées qui se bousculent dans la tête.

La distraction s’installe et empêche la personne de se focaliser sur des choses sérieuses.

Si vous présentez les signes suivants, vous pouvez suspecter la présence du TDAH :

  • retards fréquents au service ou aux rendez-vous importants, et ce, même si vous êtes conscient des enjeux,
  • polarisation sur des activités futiles et forte tendance à la distraction,
  • éparpillement,
  • difficultés à vous reposer,
  • et des difficultés à contrôler vos émotions surtout dans les moments de forte colère.

Le TDAH peut aussi provoquer des oublis fréquents et des pertes d’objets ainsi que la perte de la notion du temps.

Les conséquences

Le TDAH entraîne une inconstance de l’attention, de l’hyperactivité et l’impulsivité.

Il peut aussi provoquer l’hypersensibilité, des changements réguliers de l’énergie, des variations d’humeur et d’émotions.

Ce trouble peut être à l’origine de certains autres problèmes comme la procrastination.

Généralement, le TDAH affecte les enfants (garçon hyperactif, petite fille rêveuse avec la tête toujours ailleurs, etc.).

Si le trouble n’est pas traité très tôt, il peut devenir incontrôlable.

Ce trouble peut bouleverser la vie de la personne et l’empêcher de vivre normalement.

À l’instar de l’autisme, il existe plusieurs types de TDAH, ce qui fait que les spécialistes parlent du spectre du TDAH.

Traitement du TDAH

Pour traiter le TDAH, vous pouvez avoir recours à la méditation pour aider vos neurotransmetteurs à fonctionner correctement.

Le traitement permettra de réduire les symptômes pour vous donner la possibilité de bénéficier de tout votre potentiel.

Ce qui vous permettra d’améliorer votre condition de vie.

Cependant, les médicaments seuls ne suffisent pas pour traiter le mal.

Ils serviront à soulager les symptômes, mais ne seront d’aucune utilité pour vous permettre d’apprendre de nouveaux schémas de vie.

C’est pourquoi il est conseillé d’accompagner le traitement avec des thérapies alternatives qui vous aideront à élaborer une stratégie pérenne.

Les thérapies comportementales et cognitives sous la supervision d’un coach professionnel vous permettent d’avoir de bons résultats.

Vous pouvez travailler à normaliser les traits de votre comportement qui peuvent entre problématiques.

Les médicaments et les thérapies cognitives permettent à la personne souffrant de TDAH d’avoir une vie normale en profitant de leur potentiel.

Ces traitements sont efficaces, toutefois, le meilleur remède reste la respiration.

Bien respirer vous permet de rester mieux concentré et d’évoluer dans vos activités.

 


Lire aussi :

Syndrome de dépression et d’angoisse post retraire : que faire ?

Tension artérielle élevée : comment soigner l’hypertension ?

Catégorie : Santé