Rédaction : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


Le yoga Kundalini est une forme de yoga qui privilégie l’expression de l’inconscient.

Sur le web, on peut retrouver beaucoup de contenus se référant à cette pratique.

Ceux-ci détaillent généralement les bienfaits, mais aussi les dangers du yoga Kundalini.

Yoga Kundalini : attention au stress des hyperventilations volontaires !

Ils font notamment allusion à ses effets sur le stress.

En effet, lors des cours, les maîtres yogis transmettent souvent des techniques d’hyperventilation volontaire, ce qui peut s’avérer dangereux.

Hyperventilation volontaire : définition et conséquences

Pour faire simple, l’hyperventilation volontaire est une technique de respiration qui consiste à faire diminuer le taux de dioxyde de carbone (CO2) dans le sang.

Il s’agit d’une technique très prisée chez les plongeurs.

En effet, le faible taux de dioxyde de carbone permet de ne pas respirer pendant un certain temps, ce qui est avantageux pour une apnée.

L’hyperventilation volontaire laisse également place à une grande sécrétion d’adrénaline.

Cette décharge d’adrénaline entraîne ensuite une sensation d’euphorie.

Dans certains cas, l’adrénaline octroie même un fort sentiment de puissance et de pouvoir.

Dans les ateliers de yoga Kundalini, c’est cette hypersécrétion d’adrénaline qui est souvent considérée comme étant la libération du Kundalini, une énergie capable d’éveiller l’ensemble de nos capacités.

Des cours entiers d’hyperventilation volontaire y sont donc dispensés.

Sur le plan physiologique et métabolique, cette technique de respiration présente un bon nombre d’inconvénients.

En effet, l’adrénaline est une hormone responsable du stress.

Ainsi, l’hyperventilation volontaire engendre beaucoup de stress.

Selon plusieurs études scientifiques, le stress des hyperventilations volontaires est nocif pour l’organisme.

Cette sensation d’euphorie et de pouvoir est en réalité un simple effet secondaire de l’adrénaline.

Dans le fond, votre corps et votre organisme subissent une lente mort cellulaire.

À long terme, d’autres problèmes psychologiques peuvent survenir comme le burn-out, la dépression ou encore la schizophrénie.

Hyperventilation volontaire et yoga Kundalini : quelles alternatives choisir ?

En général, la pratique du yoga Kundalini a pour but de maintenir une bonne santé physique et mentale.

Pour atteindre cet objectif sans recourir aux techniques d’hyperventilation volontaire, il est possible de se tourner vers d’autres solutions.

En premier lieu, il est nécessaire de pratiquer quelques activités sportives.

Pour cela, vous pouvez opter pour d’autres formes de yoga qui n’impliquent pas des méthodes d’hyperventilation volontaire.

Vous pouvez également choisir d’autres activités comme la marche rapide, le vélo ou la natation.

Dans tous les cas, il est important de choisir une discipline qui convient à votre âge et à votre condition physique.

Pour un résultat optimal, il est également avisé d’adopter une alimentation variée et équilibrée.

Pour le bien-être physique et psychique, la médecine douce se révèle également être une bonne alternative.

De plus, il s’agit d’une solution qui privilégie le naturel ainsi que les bienfaits offerts par la nature.

On distingue, à titre d’exemple l’acupuncture, la phytothérapie, l’aromathérapie et bien d’autres encore.

Néanmoins, il est avisé de se rapprocher d’un spécialiste maîtrisant parfaitement son univers.

En effet, malgré le côté naturel des traitements, les plantes et les huiles essentielles représentent toutefois des contre-indications.

Un avis d’un professionnel de santé est donc nécessaire pour avoir un traitement adapté à votre profil.

Ainsi, le yoga Kundalini peut s’avérer dangereux pour les pratiquants.

En effet, les méthodes d’hyperventilation volontaire véhiculées dans ces ateliers s’avèrent néfastes pour la santé des pratiquants.

De plus, une addiction à l’adrénaline peut apparaître après plusieurs séances, ce qui engendrera un niveau important de stress.

Aussi, les éventuelles conséquences de l’hyperventilation volontaire sur la santé psychologique ne sont pas à négliger.

Il est donc important de se résoudre à opter pour d’autres solutions afin d’entretenir sa santé physique et mentale.

Par ailleurs, en dehors de la médecine naturelle et d’une bonne hygiène de vie, la respiration constitue également une solution à privilégier.

En effet, adopter les bonnes méthodes de respiration aide à l’élimination du stress, de l’angoisse et d’autres troubles anxieux.


Lire aussi :

Yeux cernés : Comment enlever les cernes de fatigue ?

Yoga Nidra : avis et bienfaits sur le sommeil et le stress ?

Catégorie : Respiration