Rédaction : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


Le zona est une affection cutanée qui touche beaucoup de personnes, surtout celles qui ont un déjà eu la varicelle.

Avec des marques d’éruptions sur la peau de sa victime, le zona est une dermatose virale.

Il est secondaire à la réactivation d’un germe latent après le traitement de la varicelle.

Zona et stress psychologique : que faire pour se soigner ?

Cependant, même si on ignore les causes de cette mutation du virus, un stress important est souvent rapporté comme facteur déclencheur.

Voici ce qu'il y a à savoir sur le zona et son impact psychologique.

Le lien entre le zona et le stress psychologique

L’organisme après avoir guéri de la varicelle, n’élimine pas entièrement l’agent virulent.

Ce dernier devrait demeurer inactif sous l’action de la défense immunitaire.

Toutefois, chez certaines personnes, le virus reprend vie et prolifère.

Ainsi, le zona se manifeste par les signes tels que la fièvre, les démangeaisons, de vives douleurs brûlantes sur une partie du corps.

Cet état de choses traduit une faiblesse du système immunitaire.

Celui-ci avait jusque-là gardé le germe sous contrôle.

L’une de causes probable du zona est le stress.

Le stress psychologique n’entraîne pas directement les maladies.

Il représente en fait l’expression de la réponse physiologique d’un organisme sous menace.

Lorsqu'une personne stresse, c’est tout son système immunitaire qui est mis atteint.

L’organisme devient alors vulnérable à toutes agressions microbiennes.

Pour un sujet autrefois atteint de varicelle, un stress intense peut donner libre cours au virus latent.

Le choc émotionnel est l'exemple le plus parlant pour expliquer le lien entre le stress psychologique et le zona.

En effet, la survenue d'un événement choquant et déstabilisant émotionnellement peut nourrir un stress naissant.

Plus tard, ce stress devenu extrême constitue un véritable poison pour le corps.

Il stimule, une réaction hormonale visant à produire des protéines et cela fragilise le système immunitaire de l’organisme.

De plus, les lésions cutanées surviennent chez les victimes de stress chronique.

Solutions pratiques pour gérer le stress et éviter la survenue du zona

Une longue exposition au stress peut nuire à la santé d’un individu.

Cependant, la tolérance au stress diffère d’une personne à une autre.

Les situations stressantes ne ressemblent pas.

Toutefois, les mesures suivantes peuvent limiter le stress psychologique.

Pour évacuer le stress, il faut changer de rythme de vie ou changer de milieu.

C’est-à-dire revoir tout ce qui vous entoure, car l’environnement conditionne le stress.

Le sommeil, l’activité physique et l’alimentation influencent grandement le risque de stress psychologique.

Vous devrez alors veiller à avoir une bonne hygiène de vie si vous voulez améliorer votre rapport au stress.

Sur cette base, certaines attitudes sont à adopter pour minimiser le stress.

Entre autres, il faut veiller à avoir un sommeil profond et réparateur.

Le repos aide l’organisme à se débarrasser plus facilement de toxines produites étant éveillé.

De plus, le sommeil libère l’esprit afin de créer du ressenti positif et d’être gai.

Il est également conseillé de pratiquer régulièrement une activité sportive.

Aussi, le niveau d’anxiété chute car le sport stimule la sécrétion d’hormones du plaisir.

Outre ces deux solutions évoquées, l’alimentation est aussi un levier antistress.

Vous devrez mâcher lentement les aliments.

L’objectif est de faire du repas un moment de plaisir à délecter.

Mettez-y toute votre attention afin de réellement savourer vos plats.

Aujourd’hui, les contraintes de vie quotidienne surpassent la tolérance au stress.

Pour ne plus laisser le stress venir à bout de notre système immunitaire, il faut apprendre à identifier ses facteurs dans vos vies.

Tout le monde a déjà vécu une expérience stressante.

Le stress psychologique s’exprime par une accélération du rythme cardiaque et un effort plus grand de respiration.

Pour lutter efficacement, il est recommandé de travailler sa respiration.

De toutes les mesures, le travail sur la respiration permet de mieux gérer les émotions qui tourmentent l’esprit.


Lire aussi :

Yoga Nidra : avis et bienfaits sur le sommeil et le stress ?

Quelles plantes anti-stress pour les céphalées de tension ?

Catégorie : Santé