Rédaction : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


Trouble du comportement alimentaire, l’anorexie est très répandue dans les pays occidentaux.

C’est un problème de santé publique dans la mesure où ses conséquences sur la personne touchée sont inquiétantes.

Le diagnostic n’étant pas évident à établir, il s’agit d’une maladie difficile à cerner.

Elle n’est cependant pas irrémédiable.

Il suffit de suivre certaines recommandations pour y arriver.

Anorexie et stress comment retrouver lappétit pour grossir

L’anorexie : qu’est-ce que c’est ?

L’anorexie est une pathologie psychiatrique qui se caractérise par un refus volontaire de s’alimenter occasionnant ainsi une perte de poids.

Elle touche principalement les filles et les femmes, car le taux d’hommes atteints reste faible.

Il est très difficile de donner les causes réelles de l’anorexie.

Aucun indice ne permet de toucher vraiment l’élément déclencheur.

Les raisons variant en fonction de l’individu, de l’environnement dans lequel il vit et de sa manière de faire face au regard des autres sur son corps.

Cependant, le point commun à tous les cas décelés est le stress et l’anxiété.

Par ailleurs, il n’est pas facile d’identifier ce mal-être chez une personne atteinte.

Elle a tendance à rester dans un déni et à ne pas se rendre compte de sa maladie.

Dans certains cas extrêmes, autant elle se la cache à elle-même, autant elle la dissimule aux autres.

C’est pour cette raison qu’il est difficile de détecter le trouble rapidement.

Cependant, si vous êtes un tant soit peu attentif, vous pourrez vous rendre compte qu’un de vos proches en souffre.

Ce qui est évident, l’anorexique vit dans la crainte constante des effets de son alimentation sur son poids.

Il se refuse donc de se nourrir et ce refus est si ferme qu’il impacte directement sa santé.

Il faut noter que l’anorexie est étroitement liée au stress, car c’est la peur irrationnelle de prendre du poids qui la caractérise.

L’anorexique exagère la réalité et vit dans la crainte constante de grossir.

C’est ce stress permanent qui est le déclencheur des symptômes observés.

Il ne faut donc pas sous-estimer le pouvoir du stress sur l’anorexique.

Il est la principale cause de plusieurs troubles tant physiques que psychiques.

Comment y faire face ?

On ne peut se débarrasser aussi facilement de l’anorexie qu’on le voudrait.

Il est la manifestation d’un mal-être profond qui remonte parfois à l’enfance.

La personne atteinte d’anorexie vit dans un monde où il ignore ou rejette l’idée selon laquelle il est malade.

Seul, il est presque impossible de s’en sortir.

C’est ici qu’on voit l’importance du rôle de l’entourage du malade.

D’abord, il est très important de s’informer sur la maladie.

Ceci permettra de bien la cerner et de choisir la meilleure approche pour aider l’anorexique dans un processus de guérison.

Il faut également faire comprendre à la personne qu’elle est malade et l’aider à se rendre compte de cette réalité.

Ensuite, il faut inciter la personne atteinte à se réconcilier avec son appétit.

La thérapie

La prochaine étape qui est capitale passe par la thérapie.

Il faut que le malade participe à des séances quelque peu semblables aux alcooliques anonymes.

Ainsi, il pourra échanger avec d’autres personnes qui ont le même problème.

À force de partager son vécu, le malade réapprendra peu à peu à renouer avec son corps et à s’accepter.

Une fois cette étape franchie, l’anorexique devra suivre un régime alimentaire approprié à sa situation.

Lorsque l’alimentation revient à la normale, le malade doit opter toujours pour des aliments qui ravivent son appétit.

Il doit manger sain et équilibré.

Il faut aussi favoriser les repas familiaux ou de groupe afin que ce cadre chaleureux incite le malade à prendre plaisir à se nourrir.

Le stress est un facteur qui amplifie les troubles liés à l’anorexie.

Il s’avère donc nécessaire de faire un énorme travail de volonté afin de reprendre le contrôle.

Pour y parvenir, la respiration apparaît comme une panacée.

À travers des simples exercices pratiques de respiration, il vous sera possible de lutter efficacement contre l’anorexie.


Lire aussi :

Comment gérer son stress avant une opération chirurgicale ?

Anthropophobie : comment vaincre la peur des gens ?

Catégorie : Alimentation