Rédaction : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


Comme l’indique clairement le vocable, les impatiences dans les jambes constituent une affection chronique qui oblige une personne à constamment bouger ses jambes.

Il s’agit d’un besoin très gênant qui touche des milliers de personnes.

Heureusement, il existe des solutions pratiques pour le contrôler.

On en parle ici.

Comment arrêter les impatiences dans les jambes ?

Les impatiences dans les jambes : un syndrome avec des causes variées

Dans le rang des scientifiques, les avis sont partagés en ce qui concerne les causes des impatiences dans les jambes.

Si certains affirment que la pathologie est due à une carence en fer (souvent en cas de grossesse), d’autres soutiennent qu’elle est le fruit d’un héritage génétique.

En effet, le constat a été établi que les parents sujets à ces mouvements incessants ont toutes les chances de le transmettre à leur descendant.

Par conséquent, un enfant issu d’une telle famille devient un porteur potentiel de cet héritage.

En dehors de cette raison, l’insuffisance de la dopamine pourrait entraîner les impatiences dans les jambes.

Une telle information se comprend lorsqu’on sait que la dopamine est l’hormone qui se charge de la transmission des messages nerveux entre les cellules du corps humain.

À cela s’ajoutent des troubles d’ordre émotionnel à l’instar du stress, de la fatigue, de l’angoisse, etc.

Ces types de raisons entraînent généralement ce qu’on qualifie d’impatience secondaire.

Les impatiences dans les jambes : un syndrome avec des symptômes et des répercussions sur la santé

Le syndrome affecte le plus souvent les femmes avec l’évolution de l’âge.

Par moments, il touche aussi les enfants encore en phase d’adolescence.

En ce qui concerne ses manifestations, les sujets se plaignent généralement de :

  • picotements,
  • tiraillements,
  • sensations d’électrisation,
  • douleurs de tout genre, etc.

Quand il n’est pas pris au sérieux, ses manifestations désagréables peuvent dégénérer.

Elles peuvent être à l’origine de la dégradation de l’état du sommeil et des difficultés de concentration.

Dans le pire des cas, elles suscitent des troubles de mémoire.

La respiration et l’apport d’éléments nutritifs : des solutions idoines pour arrêter les impatiences dans les jambes

Dans la liste des remèdes pratiques contre les impatiences dans les jambes, la respiration joue un important rôle.

En réalité, il s’agit d’opter pour des exercices de respiration intense à l’approche des symptômes.

De l’autre côté, n’hésitez pas à vous lancer dans des activités physiques et sportives qui nécessitent des respirations poussées.

Pour les adeptes du yoga et de la méditation, la respiration fera amplement l’affaire.

Par ailleurs, vous pouvez contrôler les impatiences dans les jambes en augmentant votre consommation de sels minéraux.

Il est aussi indiqué que le manque de magnésium, de vitamine B9 et surtout du fer peut causer des troubles musculaires dans les jambes.

Faites donc une analyse sérologique si vous ressentez les premiers symptômes afin d'effectuer des vérifications.

Si vos soupçons sont confirmés, rapprochez-vous d’un nutritionniste compétent.

Il vous recommandera un régime alimentaire conséquent pour la circonstance.

Certains aliments comme les légumes secs, les haricots rouges, le brocoli, les oléagineux et même le chocolat sont également autorisés.

Arrêter la consommation de stupéfiants et d’alcool : l’autre solution à ne pas négliger

Il n’est plus à démontrer que l’alcool, la caféine ou encore le tabac ont des effets néfastes sur la santé.

Des études ont révélé qu’un patient pourrait recouvrir une entière satisfaction s’il renonce à leur consommation.

Pour un bon rendement, mettez aussi en place des traitements homéopathes avec des médicaments adéquats.

En somme, les impatiences de jambes représentent des moments inconfortables que toute personne atteinte peut maîtriser à l’aide des méthodes précédemment citées.

La respiration est un exemple parmi tant d’autres.

Ce mécanisme d’approvisionnement des cellules en oxygène se présente comme l'alternative la plus efficace.

Son application permet de maîtriser son stress et de retrouver un soulagement rapide.


Lire aussi :

Comment arrêter la constipation chronique ?

Comment arrêter le tremblement des paupières lié au stress ?

Catégorie : Douleur