Rédaction : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Pour votre santé, référez-vous obligatoirement à votre médecin.


La phobie est un trouble psychologique qui influence notamment le mode de vie l’espèce humaine.

Elle résulte de différentes situations de son vécu.

Si vous ressentez une peur bleue de l’obscurité, le présent article vous est destiné.

Il vous explique la notion de l’achluophobie, ses manifestations et vous dévoile trois astuces clés pour finir avec ce mal.

Achluophobie

 

Qu’est-ce que l’achluophobie ?

Le terme achluophobie est étymologiquement dérivé du grec akhlus et phobos qui signifient respectivement « brouillard » et « peur ».

En effet, l’achluophobie est une peur de l’obscurité.

Elle est ressentie par tout être vivant au cours de son évolution.

Quand la peur est excessive, on parle d’acrophobie.

L’achluophobie fait partie d’un groupe de phobies.

Elle peut se confondre avec certaines d’entre-elle notamment la scotophobie, dérivé du grec skotos qui désigne aussi « peur de l’obscurité ».

La nyctophobie qui vient du grec Nyctus et désigne la peur de la nuit ou encore la lygophobie, venant du grec lugê et littéralement désigné par « peur du crépuscule », sont des formes d’anxiété proches de l’achluophobie.

Comment se manifeste l’achluophobie ?

L’achluophobie est une anxiété qui se manifeste de l’enfance à l’âge adulte de différentes manières.

Vous pouvez noter l’apparition des pensées négatives et dérangeantes pendant la nuit.

Des palpitations sont des signes qui témoignent la présence de l’achluophobie.

Elle est aussi provoquée par des situations nuisibles de la vie courante comme un tête à tête avec un groupe de bandits, des monstres, fantômes ou des sorciers.

La nuit au cœur de la peur

La nuit est un moment obscur qui peut susciter le développement d’un comportement irrationnel aussi bien chez un enfant que chez un adulte.

Certains évènements du passé peuvent être à la base d’une peur incontrôlable de l’obscurité.

Par exemple, vous pouvez avoir subi un accident avec un engin, ou une déception amicale.

À chaque fois, votre pensée s’y retourne à cette période, vous perdez tout le contrôle.

Comment guérir l’achluophobie ?

Les personnes qui souffrent de l’achluophobie ont tendance à croire que leur peur est irrationnelle.

Elles ne parviennent pas à la surmonter et sont toujours dans le doute.

Pourtant, l’achluophobie peut se guérir et ce, de différentes manières à savoir :

  • l’hypnose,
  • les techniques de PNL,
  • la méditation et la visualisation positive.

L’hypnose

L’hypnose est une technique qui pourra vous aider à surmonter l’achluophobie.

Elle consiste à vous exercer sur les processus inconscients permanents, sur les différentes façons dont vous appréhendez l’univers et tout ce qui vous entoure.

Dans le cadre du traitement d’achluophobie, l’hypnose vous aide à envisager de nouvelles perspectives, à développer de nouveaux comportements et vous permettra d’orienter désormais vos réflexions vers ce qui est important pour vous.

Les trois principaux leviers adoptés en hypnose sont :

  • le regard personnel porté sur votre personne
  • le regard porté sur autrui
  • votre perception du regard d’autrui sur vous.

Pour utiliser à bon escient cette technique, il est important de se faire épauler par un praticien du domaine.

Les techniques de PNL

Les techniques de programmation neuro linguistiques (PNL) sont décomposées en plusieurs autres techniques.

La dissociation est l’une d’entre elles qui permet de gérer efficacement la peur, le stress et d’autres émotions négatives.

Pour guérir votre achluophobie, vous pouvez faire office de cette technique par le biais d’un professionnel du domaine.

La méditation et la visualisation positive

La méditation est un excellent moyen pour retrouver confiance en vous et être guéri de l’achluophobie.

Comment procéder ?

Vous aurez besoin d'un tapis, pour vous asseoir en position pieds et mains croisés, comme un maître bouddhiste en pleine séance de travail.

Vous devez inspirer pendant quelques secondes et expirer par la suite, selon votre rythme.

Au cours de chaque séance de méditation, vous pouvez visualiser positivement votre vie et vous projeter vers l’avenir.

En dehors de toutes ces approches, la respiration reste la meilleure méthode pour lutter contre phobie.

Prenez toujours la peine de respirer profondément afin d'évacuer le stress qui monte progressivement en vous.


Lire aussi :

Comment combattre le stress avec la naturopathie ?

Acrophobie : comment vaincre sa peur du vide ?

Catégorie : Phobies